ESPACE CONSEILS-TECHNIQUE

Retour au chapitre

 

BARR & STROUD SIERRA 20-60x80   contre   OLIVON T-800

La Sierra de Barr & Stroud est un modèle de longue-vue assez typique de la gamme économique. A côté d'elle, la T- 800 d'Olivon affiche des prétentions supérieures et un prix également un peu plus élevé.

 

L'objet de ce comparatif est en définitive de voir si Olivon parvient effectivement à de distancer dans ce marché économique très bagarré, ou si l'écart de prix n'en vaut pas vraiment la peine...

 

DIMENSIONS

 

L'Olivon T-800, héritière directe de la gamme T 80, n'a hélas pas rétréci ! Sans être particulièrement lourde, elle est cependant nettement plus longue que la Barr & Stroud Sierra et affecte un peu plus la balance. Je donnerai donc indiscutablement l'

Avantage à la Barr & Stroud Sierra sur ce point.

 

AGREMENT A L’EMPLOI

 

Le revêtement caoutchouc vert et lisse de la Sierra a un look militaire qui ne séduira pas tout le monde. Si ce n'est pas le luxe, c'est mieux chez Olivon avec un enrobage anthracite légèrement structuré qui ne présente pas mal du tout.

 

Barr & Stroud a équipé sa Sierra d'une mise au point à double molette pour une action rapide ou fine. Cela tombe naturellement sous le doigt, c'est louable, mais le résultat n'est pas optimal. Assez dure, la molette rapide est peu précise. Quant à la molette lente, elle est vraiment très... lente ! Globalement, Olivon fait mieux avec sune simple molette qui est souple et offre un bon compromis entre rapidité et précision.

 

La lentille du zoom Barr & Stroud est étroite, comme c'est souvent le cas dans les modèles économiques. C'est nettement plus large sur la T 800 et l'oeil trouve de ce fait plus facilement sa position idéale.

 

La housse de terrain Olivon n'est pas ce qui se fait de mieux et dépare un peu avec les qualités de la T 800, alors que B&S nous offre une belle housse pratique, efficace et bien finie. La marque britannique a aussi pensé à relier le boucon d'objectif au pare-soleil, ce qui évite de l'égarer.

 

Les deux longues-vues proposent un sabot de fixation pouvant pivoter autour de l'axe principal, rendant possible l'osbervation en position couchée (utile pour le tir à la cible par exemple). L'oculaire zoom est, dans les deux cas, équipé d'un oeilleton rigide "twist-up" conforme au standard actuel.

 

Notons que le zoom peut s'enlever chez Olivon et être remplacé par des oculaires à focale fixe. cela n'ets pa sproposé chez B&S.

 

Chaque modèle possède dses propres atouts et souffre de quelques faiblesses, mais comme Olivon propose des avantages plus importants, je donnerai un 

 

 

Avantage à l'Olivon T-800 sur ce point  

Le zoom Olivon est plus confortable à l'usage et nettement plus performant que celui de Barr & Stroud

La double molette de mise au point de B&S pourrait sembler un avantage, mais globalement, la simple molette d'Olivon fait au moins aussi bien le travail.

 

PERFORMANCES OPTIQUES

 

Plus chère que la Barr & Stroud Sierra, l'Olivon T 800 justifie l'écart par des performances nettement supérieures.

Dès que l'on met l'oeil dans les instruments, avec le zoom réglé à 20 x, la T 800 prend l'avantage sur la Sierra. Le champ de vision est plus large, ce qui est agréable et facilite la recherche, et la qualité d'image est supérieure, mieux définie et plus brillante. Mais la Sierra ne démérite pas et on peut affirmer qu'elle "se défend bien". En ce qui concerne le chromatisme, les deux instruments en souffrent, ce qui est logqiue puisqu'il ne s'agit pas d'optiques à verre ED.

 

En actionnant le zoom vers les grossissements supérieurs, l'écart de performances optiques se creuse immédiatement. Dès 30x, la Sierra est balayée par le piqué de la T 800. Au delà de 40x, son image perd beaucoup de sa qualité, alors que la T 800 résiste vaillament et offre de bons résultats jusque 50 x. De plus, l'Olivon conserve sa mise au point sur une large plage d'action du zoom, ce qui est un bel avantage.

 

En matière optique, l'Olivon T 800 domine sa concurrente de a à z, et cette domination ne fait que s'accentuer avec le grossissement. Je donnerai donc sans hésiter un 

 

 

Net avantage à l'Olivon T-800 sur ce point

 

RAPPORT PERFORMANCES / PRIX

 

La Barr & Stroud Sierra est un instrument économique bien conçu et bien équipé qui, globalement, offre des performances décentes. Son zoom est cependant décevant car il perd très rapidemenrt ses qualités quand on le pousse aux grossissements supérieurs à 20 x. Un bon 30x fixe eût peut-être rendu de meilleurs services. 

En comparaison l'Olivon T-800 étonne par ses qualités optiques, son image brillante et bien définie, son champ large, son zoom performant jusque 50x et sa capacité à conserver la mise au point à différents grossissements. Les seuls bémols sont à chercher dans sa longueur importante et dans sa housse basique.

 

Globalement, le pari d'Olivon est parfaitement réussi. Pour un prix supérieur mais encore largement accessible et qui la range toujours dans la catégorie économique, la T 800 affiche des performances de gamme moyenne. A mon sens, l'écart de prix avec la Barr & Stroud Sierra est plus que justifié et j'octroierai un 

 

Avantage à la T-800 sur ce point  

 

RESUME

 

(+)

marque un faible avantage

+

 marque un avantage

++

marque un avantage important

(-)

 marque un faible désavantage

-

marque un désavantage

--

marque un désavantage important

=

marque un niveau équivalent

Rq : un « désavantage » ne signifie d’aucune manière une performance faible, mais seulement que l’autre modèle est supérieur !

 

Critères

BAAR & STROUD Sierra 20-60x80

OLIVON T-800 + zoom 20-60

Poids et dimensions

+

-

Agrément général à l’usage

-

+

Image (neutralité, définition, luminosité)

--

++

Performances du zoom à 40x et au-delà -- ++

Champ de vision

-

+

Profondeur de champ

=

=

Distance de mise au point minimale

=

=

Rapport performances / prix

-

+

 

NB : ces résultats proviennent d’essais comparatifs et d’avis personnels. Ils ne s’inspirent pas d’autres études réalisées sur le sujet. Ils sont évidemment subjectifs même s’ils s’appuient sur une longue expérience en matière d’utilisation de matériel optique.