ESPACE CONSEILS-TECHNIQUE

Retour au chapitre

 

BUSHNELL LEGEND ULTRA HD 10x42   contre HAWKE FRONTIER ED 10x43

Les verres ED envahissent le marché des jumelles. De ce fait, ils se démocratisent et on en trouve désormais dans une catégorie de prix moyenne. 

Bushnell et Hawke sont parmi les promoteurs de cette technologie en milieu de gamme et leurs modèles respectifs, Legend Ultra HD et Frontier ED, ont récolté des palmes des deux côtés de l'Atlantique.

Il est donc temps de comparer ces championnes.

 

DIMENSIONS

 

Pour loger ses nouvelles Legend Ultra HD, Bushnell a choisi un housing compact, qui est très probablement hérité de la défunte gamme Excursion. Rien à y redire : c'est un bon modèle classique, très compact et assez léger (640 gr). A côté, les Hawke Frontier ED et leur architecture bi-corps font figure de géantes, même si leur poids perçu n'est pas beaucoup plus élevé. Ce n'est pas le petit millimètre de diamètre supplémentaire qui justifie cet écart et nous donnerons donc sans discussion un

Avantage aux Bushnell Legend Ultra HD sur ce point  

 

AGREMENT A L’EMPLOI

 

La présentation des instruments est vraiment semblable, et le nouveau venu Hawke s'est certainement inspiré du soin accordé à cela par le géant Bushnell. Les jumelles sont proposées avec un bel étui semi rigide, à finition cordura chez Bushnell et finition simili chez Hawke.

Une fois en mains, les deux instruments sont très confortables, et on soulignera à nouveau la ligne fine et la compacité des Bushnell Legend qui plairont certainement aux dames. Les amateurs du "profil à la Swarovski" seront, quant à eux, séduits par le look des Frontier.

Les deux instruments sont bien entendu équipés d'oeilletons rigides twist-up. Ceux des Hawke présentent un cran d'arrêt à mi-course, toujours bienvenu. Pas de surprise pour le réglage de dioptrie assuré par une molette située à l'oculaire droit, dans un cas comme dans l'autre. Celle de Bushnell est à blocage, celle de Hawke à haute friction.

J'ai trouvé plus facilement la bonne position des yeux avec les Hawke. Il faudra acquérir un peu plus d'habitude avec les Bushnell pour éliminer les halos et cercles noirs.

La molette de mise au point opère chez Bushnell en un peu plus d'un tour-et-demi, ce qui assure une bonne progressivité. Chez Hawke, il faut 2,5 tours pour passer du minimum à l'infini : c'est évidemment très progressif, mais c'est un peu trop lent (corrigé sur le modèle 2011)

Bushnell est fidèle à son habitude de proposer un système simplifié pour l'attache de la sangle. Il a ici opté pour deux courtes lanières pré-passées dans les anneaux de fixation et auxquelles on vient cliquer la sangle de cou ou le harnais. Simple, robuste et efficace. Chez Hawke, le client devra assurer lui-même le passage de la sangle dans les anneaux, comme au bon vieux temps.

 

Même si rien de particulier n'est à reprocher aux Hawke Frontier, nous donnerons un 

 

Petit avantage aux Bushnell Legend Ultra HD sur ce point

 

ED, HD... des sigles sybillins qui mettent en évidence que les instruments font usages de verres à Extra-basse Dispersion. Ils ne produisent pas de véritable "miracle" aux grossissements modestes des jumelles (c'est plus marqué avec les longues-vues), mais ils contribuent à une image bien définie et tempérée.

Confinés, il y a peu encore, au tout haut de gamme (Minox APO HG, Leica Ultravid HD), ils débarquent maintenant dans le milieu de gamme.

 

PERFORMANCES OPTIQUES

 

Les deux instruments portent fièrement les sigles affirmant leur équipement en verres ED (Extra basse Dispersion) qui améliorent la définition de l'image, la transmission de la lumière et le respect des couleurs. 

En effet, le résultat est positif : les concurrentes procurent une très belle image neutre, brillante, bien définie et dépourvue des bandes violettes de l'aberration chromatique (toujours discrètes à ces facteurs de grossissement). Les Hawke Frontier souffrent d'un bord d'image moins bien défini, comme enveloppé d'un brouillard grisâtre. C'est un domaine où les Bushnell Legend font un  peu mieux, tout comme dans la réduction des halos et reflets en lumières frontales ou latérales (mais au prix d'une image plus laiteuse).

Par contre, le piqué de l'image des Frontier est vraiment excellent, inattendu en milieu de gamme, et dépasse d'une tête celui des Legend. La profondeur de champ des Hawke est aussi un peu supérieure, alors que les deux championnes affichent exactement la même largeur de champ, d'ailleurs très favorable.

En matière de mise au point minimale, on est aux alentours des 2,5m, ce qui est excellent, et l'écart entre les instruments est centimétrique.

 

En raison du piqué remarquable des Hawke Frontier, et sans dénigrer les hautes qualités des Bushnell Legend, j'accorderai l'

 

Avantage aux Hawke Frontier ED sur ce point

 

RAPPORT PERFORMANCES / PRIX

 

Les Bushnell Legend Ultra HD sont un peu plus coûteuses que les Hawke Frontier ED, ce qui se justifie par la durée de garantie supérieure : 30 ans au lieu de 10.

Nous l'avons dit, on a ici affaire à deux modèles qui ont été partout applaudis pour leurs qualités, et c'est justifié. Tous deux offrent des performances proches de celles du haut de gamme pour des prix réduits de moitié.

Les Bushnell brillent notamment par leur compacité très agréable, et les Hawke gardent un avantage en définition de l'image. Chacune a ses atouts.

Une chose est certaine, leur futur propriétaire en aura pour son argent. Nous concluons donc par un

 

Jeu égal sur ce point  

RESUME

 

(+)

marque un faible avantage

+

 marque un avantage

++

marque un avantage important

(-)

 marque un faible désavantage

-

marque un désavantage

--

marque un désavantage important

=

marque un niveau équivalent

Rq : un « désavantage » ne signifie d’aucune manière une performance faible, mais seulement que l’autre modèle est supérieur !

 

 

Critères

BUSHNELL LEGEND Ultra HD 10x42

HAWKE FRONTIER ED 10x43

Poids et dimensions

+

-

Agrément général à l’usage

(+)

(-)

Réglage de dioptrie

=

=

Image (neutralité, définition, luminosité)

-

+

Champ de vision

=

=

Profondeur de champ

-

+

Distance de mise au point minimale

=

=

Rapport performances / prix

=

=

 

NB : ces résultats proviennent d’essais comparatifs et d’avis personnels. Ils ne s’inspirent pas d’autres études réalisées sur le sujet. Ils sont évidemment subjectifs même s’ils s’appuient sur une longue expérience en matière d’utilisation de matériel optique.