ESPACE CONSEILS-TECHNIQUE

Retour au chapitre

 

HAWKE FRONTIER ED 10x43  contre  HAWKE SAPPHIRE ED 10x42

Hawke Optics nous a habitués à des instruments économiques ou de milieu de gamme dont le rapport qualité-prix est plus qu'excellent. Voilà maintenant que la société s'intéresse au segment supérieur et nous propose une nouvelle gamme de jumelles : les Sapphire ED.

 

Les Sapphire se déclinent en 2 modèles : les "open hinge" qui reprennent exactement la forme des très appréciées Frontier ED, et les "top hinge", plus compactes et donc plus originales et prometteuses.

 

Ce sont ces dernières que nous avons voulu comparer aux Frontier ED dans cet essai face-à-face.

 

DIMENSIONS

 

La seule chose que l'on puisse reprocher aux excellentes Frontier ED, c'est leurs dimensions assez imposantes pour des 43mm. Les Sapphire ED Top Hinge marquent une évolution notable puisqu'elles sont nettement plus compactes que leurs cousines. Elles affichent aussi une 50aine de grammes en moins sur la balance, sans pour autant pouvoir prétendre à une palme pour la légèreté.

 

Avantage aux Sapphire ED sur ce point  

 

AGREMENT A L’EMPLOI

 

Avec les Frontier ED, Hawke nous fournissait une présentation très soignée, avec un bel étui semi-rigide. Pour les sapphire ED, la société a tout simplement choisi la classe avec un superbe étui rigide recouvert de cuir fauve à l'ancienne. Magnifique ! Pour le reste, l'équipement est standard pour les deux instruments, avec une bonne lanière de cou large et confortable, un capuchon anti-pluie solidarisable à la lanière et un excellent système de "clic" permettant de conserver les bouchons d'objectif reliés au corps sans risque de les perdre, ou de les enlever si on n'est pas convaincu de leur utilité (ce qui est mon cas).

 

En mains, l'impression est évidemment bien différente entre les grandes Frontier ED et les petites Sapphire ED Top Hinge, mais le confort est inchangé. Les jumelles tombient bien dans les paumes et un emplacement spécifique pour le pouce perment une bonne préhension. Le réglage de dioptrie se fait par molette à haute friction au niveau de l'oculaire droit : aucune surprise, donc. La mise au point est confiée à une large molette centrale qui opère sur un peu plus d'un tour-et-demi, ce qui est le compromis idéal entre rapidité et précision.

 

Pour ses deux vedettes, Hawke a évidemment prévu de bons oeilletons rigides "twist-up" afin d'offrir le confort à ceux qui observent avec lunettes, et aux autres.

Bref, un excellent bilan dans les deux cas. On notera juste que ceux qui ont de grandes mains trouveront peut-être les sapphire ED Top Hinge un peu trop compactes, alors que ceux et celles qui ont de petites mains les apprécieront plus que les grandes Frontier ED.

 

Au total, je déclarerai le

 

Jeu égal sur ce point  

 

Les Hawke Sapphire ED Top Hinge se distinguent des Frontier ED de la marque par leurs dimensions nettement plus compactes. Elle ne maigrissent cependant que de quelques décigrammes et ne sont pas parmi les poids-plumes de leur catégorie.

 

En ce qui concerne les performances optiques, les deux modèles affichent des prétentions qui les rapprochent plus du haut de gamme que du niveau moyen auquel les rattache leur prix raisonnable.

 

 

PERFORMANCES OPTIQUES

 

Comme leur nom de modèle l'indique, les Hawke Frontier ED et les Sapphire ED bénéficient d'une optique à verres ED, c'est-à-dire à basse dispersion. Ces verres coûteux luttent efficacement contre l'aberration chromatique et améliorent la définition de l'image.

Une fois les jumelles devant les yeux, on constate un piqué légèrement supérieur pour les Sapphire ED, et une image plus neutre. Les Frontier ED, quant à elles, affichent une légère dominante jaune qui n'est d'ailleurs pas désagréable, car elle "réchauffe" l'image.

 

Les performances optiques globales sont d'ailleurs d'un très bon niveau dans les deux cas, avec une image magnifique et un excellent contrôle du chromatisme ainsi que des reflets. On notera juste une petite dégradation sous forme d'un halo laiteux aux bords extrêmes de l'image, phénomène discret et d'ailleurs quasi-universel.

 

Le champ de vision est virtuellement identique chez les deux cousines et aucune différence de profondeur de champ ni de mise au point rapprochée ne se laisse détecter.

 

Globalement, en raison du piqué et de la neutralité supérieurs, je laisserai un 

 

Avantage aux Hawke Sapphire ED sur ce point

 

RAPPORT PERFORMANCES / PRIX

 

Tant les Frontier ED que les Sapphire ED bénéficient de la politique de prix attractifs de Hawke, mais les Sapphire sont logiquement un peu plus chères. L'écart de prix se justifie non seulement par la présentation plus "chic", avec le bel étui de cuir fauve, mais aussi par un piqué d'image légèrement supérieur.

 

La garantie est de 10 ans et la marque fournit un service après-vente de tout premier ordre.

 

Dans l'ensemble, je ne pourrai que déclarer le

 

Jeu égal sur ce point  

RESUME

 

(+)

marque un faible avantage

+

 marque un avantage

++

marque un avantage important

(-)

 marque un faible désavantage

-

marque un désavantage

--

marque un désavantage important

=

marque un niveau équivalent

Rq : un « désavantage » ne signifie d’aucune manière une performance faible, mais seulement que l’autre modèle est supérieur !

 

Critères HAWKE SAPPHIRE ED 10x42 HAWKE FRONTIER ED 10x43

Poids et dimensions

+ -

Agrément général à l’usage

= =

Réglage de dioptrie

= =

Image (neutralité, définition, luminosité)

+ -

Champ de vision

= =

Profondeur de champ

= =

Distance de mise au point minimale

= =

Rapport performances / prix

= =

 

 

NB : ces résultats proviennent d’essais comparatifs et d’avis personnels. Ils ne s’inspirent pas d’autres études réalisées sur le sujet. Ils sont évidemment subjectifs même s’ils s’appuient sur une longue expérience en matière d’utilisation de matériel optique.