ESPACE CONSEILS-TECHNIQUE

Retour au chapitre

 

MINOX HG 10x43 BR   contre  LEICA ULTRAVID 10x42 BR

Mise à jour 10/01/2012 : ces modèles ont été renouvelés

Minox est une marque parente de Leica qui, contrairement à sa "grande soeur" propose des gammes s'échelonnant du bon niveau économique au haut de gamme. Les HG trônent en sommet de hiérarchie Minox, juste sous les HG APO. Quant aux Ultravid, leur position est similaire chez Leica puisqu'elles sont désormais remplacées par les Ultravid HD. 

Ce sont donc deux premières dauphines de très haute lignée que nous comparons ici.

 

DIMENSIONS

 

Les dimensions des deux championnes sont très proches et elles bénéficient toutes les deux d'une magnifique ligne mince et pure.

Les Minox HG sont un peu plus légères que les Leica Ultravid et nous donnerons donc un

Faible avantage aux Minox sur ce point  

 

AGREMENT A L’EMPLOI

 

Dans un cas comme dans l'autre, un équipement d'excellent niveau, sans verser dans le (pseudo) luxe ostentatoire et inutile. Un beau revêtement de caoutchouc à la finition soignée, des oeilletons "twist-up" très agréables au contact présentant des "crans" intermédiaires chez Minox et un verrouillage en bout de course chez Leica, une housse en cordura sobre, une lanière large, un capuchon anti-pluie. Minox fait l'économie des bouchons d'objectifs (peu utilisés ou vite perdus) alors que Leica propose des bouchons pouvant se relier au corps.

Chez Minox, le réglage de dioptrie s'opère grâce à un anneau verrouillable situé à l'oculaire droit. Chez Leica, il se fait au niveau de la molette de mise au point centrale et est également verrouillable. Très bien, donc.

 

La très large molette de mise au point Leica offre un petit plus en confort, mais rien ne fait démériter celle de Minox, mais certains puristes lui reprocheront peut-être sa finition argentée brillante et un peu voyante. Les Minox HG sont équipées d'une échelle de distance indicative sur cette molette de mise au point, permettant d'évaluer l'éloignement de ce qu'on observe. Intéressant.

On passe de la mise au point mini à la mise au point à l'infini en 1 tour et 1/4 chez Leica, et seulement 1 tour chez Minox. A mon avis, cela nuit un peu à la précision et à la progressivité pour les HG, mais dautres apprécieront sans doute.

 

En mains, les Ultravid sont un peu plus massives, mais très confortables grâce à un profil ergonomique. Minces et lisses, les Minox raviront les dames et tous ceux qui n'ont pas de grandes mains. Bref, on est ici aussi près que possible du sans faute et il faudra déclarer le 

 

Jeu égal sur ce point  

 

PERFORMANCES OPTIQUES

 

On le sait, on le dit : les Leica Ultravid surclassent tous les autres modèles du marché, toutes marques confondues, à l'unique exception des Leica Ultravid HD (et en attendant les Swarovision). Comment les Minox HG se positionnent-elles face à cette arrogante supprématie ?

 

En comparaison rapide, on constate seulement l'excellence des deux instruments. Un piqué de très haut niveau, une image brillante, sans dominante, une superbe homogénéité sur tout le champ. Le genre de jumelles qui procurent un immense plaisir d'observation à leur propriétaire et qui laisse penauds ceux qui ont fait un autre choix...

En insistant, il faut admettre que les Ultravid font un peu mieux que les HG : une image "encore un peu mieux" piquée, "encore un peu plus" brillante. En contre-jour l'avantage est plus net, avec une image merveilleusement tempérée, sans aucun éblouissement chez Leica. Bien entendu, de halos ou perturbations chromatiques, point, ni chez l'une, ni chez l'autre.

 

Largeur et profondeur de champ ne sont pas différenciables. En mise au point minimale, les Minox HG, qui atteignent 2,5m, prennent 50 cm d'avantage sur les Leica Ultravid.

 

Bref, il faudra admettre qu'il y a plusieurs étages au paradis, et nous attribuerons l'

Avantage aux Leica Ultravid sur ce point

Minox HG contre Leica Ultravid : un combat serré et qui se situe décidément tout en haut de la hiérarchie de l'optique de loisirs.

 

RAPPORT PERFORMANCES / PRIX

 

On ne s'étendra pas sur le prix d'achat des Leica Ultravid 10x42 : tout comme les performances de l'instrument, il est logiquement "au sommet". 

Avec les HG, Minox propose des jumelles splendides tant en dessin qu'en confort ou en performances optiques pour un montant qui se place largement sous ces sommets Ultravidiens, et souvent sous les prix de concurrentes qui n'offrent pas une telle débauche de qualités.

Côté garantie, Leica et Minox proposent 30 ans.

Tout qui achète l'un ou l'autre de ces bijoux sera ravi mais, tenant compte du fait que les Minox offrent au moins 95% des qualités Leica pour 70% du prix, je donnerai l'

 

Avantage aux Minox HG sur ce point  

RESUME

 

(+)

marque un faible avantage

+

 marque un avantage

++

marque un avantage important

(-)

 marque un faible désavantage

-

marque un désavantage

--

marque un désavantage important

=

marque un niveau équivalent

Rq : un « désavantage » ne signifie d’aucune manière une performance faible, mais seulement que l’autre modèle est supérieur !

 

Critères

LEICA

ULTRAVID 10x42 BR

MINOX HG 10x43 BR

Poids et dimensions

(-)

(+)

Agrément général à l’usage

=

=

Réglage de dioptrie

=

=

Image (neutralité, définition, luminosité)

+

-

Champ de vision

=

=

Profondeur de champ

=

=

Distance de mise au point minimale

(-)

(+)

Rapport performances / prix

-

+

 

NB : ces résultats proviennent d’essais comparatifs et d’avis personnels. Ils ne s’inspirent pas d’autres études réalisées sur le sujet. Ils sont évidemment subjectifs même s’ils s’appuient sur une longue expérience en matière d’utilisation de matériel optique.