ESPACE CONSEILS-TECHNIQUE

Retour au chapitre

 

SWAROVSKI EL 10x42   contre   NIKON HG L 10x42

Mise à jour 10/01/2012 : ces modèles ont étét renouvelés

Les "High Grade" (HG) de Nikon rivalisent depuis toujours avec les instruments des ténors allemands et autrichiens lors des essais comparatifs.

Le Cornell Laboratory, Chasseurs d'Images et autres les ont hissées au sommet.

Cependant, malgré un petit avantage de prix, on les trouve plus rarement au cou des naturalistes. A tort ou à raison ?

Confrontons-les ici à une icône : les Swarovski EL.

 

DIMENSIONS

 

En dimensions extérieures, les Nikon HG L et les Swaro EL se distinguent peu. En poids, les autrichiennes gardent une trentaine de grammes d'avantage, ce qui n'est guère déterminant quand on flirte avec les 800 gr.

Très léger avantage aux Swarovski EL sur ce point

 

AGREMENT A L’EMPLOI

 

L'excellence de la finition et de la présentation des instruments Swarovski n'est plus à démontrer. Ces EL sont ergonomiques, bien conçues, revêtues d'un caoutchouc grainé, munies d'une lanière de cou large et d'un réglage de dioptrie central verrouillable. L'architecture "double-corps" procure un grand agrément en mains et une impression de minceur et de légèreté. Excellentes bonnettes "twist-up" caoutcoutées.

Les Nikon sont indéniablement plus joufflues en mains, mais leur ergonomie reste très agréable. Le revêtement caoutchouc semble un peu moins "noble", peut-être. Le réglage de dioptrie est situé sur l'oculaire droit et est verrouillable, système idéalement efficace. La molette de mise au point effectue une course complète sur un tour seulement, contre deux pour les Swaro. On perd un peu en précision, mais la mise au point est bien plus rapide à effectuer.

Les bonnettes des Nikon sont très agréables et offrent 4 positions stabilisées. Les jumelles sont accompagnées d'une lanière néoprène et d'un superbe étui en véritable cuir souple : magnifique !

Bref, pas grand chose à reprocher à ces deux vedettes de l'optique ! Les avantages mineurs d'un côté ou de l'autre ne me convaincront pas d'accorder autre chose qu'un

 

Jeu égal sur ce point

 

Deux instruments prestigieux, excellents et superbement présentés.

 

PERFORMANCES OPTIQUES

 

L'image des HG est fabuleuse, limpide jusqu'aux bords, merveilleusement piquée, avec cette petite touche chaude et pétillante que l'on trouve aussi chez Leica. Elle n'a rien à envier à celle des Swarovski EL, je la situerais même un peu au-dessus, juste un milli-cheveu en-dessous des miraculeuses Leica Ultravid.

On a beau chercher une faiblesse en contre-jour, en lumière latérale, on n'en trouve pas; pas plus que chez les Swarovski EL, d'ailleurs.

Je n'ai pas pu non plus différencier les concurrentes en largeur et profondeur de champ.

En distance de mise au point minimale, l'avantage des Swarovski est tout au plus décimétrique.

Bref, nous sommes ici dans le tout-tout-tout haut de gamme et nous donnerons le 

 

Jeu égal sur ce point

 

RAPPORT PERFORMANCES / PRIX

 

Le principal défaut des Swarovski est leur prix surréaliste. Les Nikon HG sont très chères, mais quand même "un peu" plus raisonnables.

Cet avantage est tempéré par une durée de garantie limitée à 10 ans (30 ans pour les autrichiennes) et un service après-vente qui, quoique correct, ne se mesure pas à celui de Swarovski.

Globalement, le prix plus élevé des autrichiennes se justifient donc à ce niveau et je conclurai à nouveau par un

Jeu égal sur ce point  

 

RESUME

 

(+)

marque un faible avantage

+

 marque un avantage

++

marque un avantage important

(-)

 marque un faible désavantage

-

marque un désavantage

--

marque un désavantage important

=

marque un niveau équivalent

Rq : un « désavantage » ne signifie d’aucune manière une performance faible, mais seulement que l’autre modèle est supérieur !

 

 

Critères

NIKON HG L 10x42

SWAROVSKI EL 10x42

Poids et dimensions

(-)

(+)

Agrément général à l’usage

(-)

(+)

Réglage de dioptrie

(+)

(-)

Image (neutralité, définition, luminosité)

(+)

(-)

Champ de vision

=

=

Profondeur de champ

=

=

Distance de mise au point minimale

(-)

(+)

Rapport performances / prix

=

=

 

NB : ces résultats proviennent d’essais comparatifs et d’avis personnels. Ils ne s’inspirent pas d’autres études réalisées sur le sujet. Ils sont évidemment subjectifs même s’ils s’appuient sur une longue expérience en matière d’utilisation de matériel optique.