ESPACE CONSEILS-TECHNIQUE

Retour au chapitre

 

KOWA Prominar TSN 883 + 25-60 contre   SWAROVSKI ATX 30-70x95

Géant international de l'optique médicale, spécialiste historique de la longue-vue de loisirs depuis les années '70, le japonais Kowa a réussi un coup de maître avec son modèle Prominar TSN 883, considéré comme un des meilleurs du marché et désomais accompagné d'un fabuleux zoom 25-60 à large champ.

 

Spécialiste de la taille du verre reconverti dans l'optique de loisirs haut de gamme depuis plusieurs décennies, la société autrichienne Swarovski fréquente constamment les plus hautes marches du podium. Son concept de longue-vue modulaire ATX affole ceux qui recherchent les  performances et ne jurent que par "l'image" Swaro.

 

Voici un match de titans qui s'annonce passionant... pour ceux dont le portefeuille ne dédaigne pas l'embonpoint !

La Kowa TSN 883 utilisée pour ces photos porte l'oculaire 30x wide, mais l'exemplaire essayé était équipé du zoom 25-60. La Swarovski ATX 95 est équipé d'un 30-70x.

 

DIMENSIONS

 

Dès que l'on déballe ces deux objets, on comprend qu'on est de plain pied dans le sommet de gamme. On se demande parfois si certains concurrents vendent plutôt de l'optique ou de l'emballage, mais ici, la réponse est claire : c'est simple, sérieux, efficace, impeccable. Et les bijoux dans les boîtes respirent évidemment la même qualité. Sans être beaucoup plus longue que la japonaise qui affiche 88mm de diamètre, l'autrichienne est nettement plus grosse et plus lourde, héritage de son objectif géant de 95mm. Mais quand on choisit une 95 mm, on sait à quoi s'attendre ! Je donnerai logiquement ici un

Avantage à la Kowa TSN 883 sur ce point  

AGREMENT A L’EMPLOI

 

Swarovski est fidèle sur les ATX à sa large bague de mise au point, alors que Kowa a opté pour une double molette fine/rapide en position supérieure. Malgré l'indéniable qualité de la bague Swarovski qui est douce et précise, je reste persuadé de la supériorité de confort et de précision du système Kowa, en plus de son accès très facile une fois la housse en place.

 

L'oeilleton twist-up est un modèle dans un cas comme dans l'autre, celui de l'autrichienne dégageant une impression de robustesse vraiment flatteuse. L'ATX est enrobée du beau revêtement protecteur vert et noir habituel, alors que Kowa confie toutes les tâches de protection à sa housse, se contentant d'une finition de peinture vert clair joliment granitée.

 

Le zoom Kowa s'opère conventionnelement en faisant tourner une bague sur l'oculaire, alors que chez Swaro, cette bague est voisine de celle de mise au point. Elle est plus ferme et d'un touché différent mais cette disposition n'est pas sans pouvoir causer des soucis de confusion sur le terrain.L'avantage est cependant de conserver l'accès au zoom une fois en place l'adaptateur de digiscopie.

 

Pour le reste, le système modulaire ATX sera bien évidemment un plus pour le voyageur qui veut démonter l'instrument pour le glisser dans son bagage à main, mais la TSN 883 n'est pas si longue qu'elle ne puisse voyager sans souci en bagage de cabine.

 

Tout cela est très bon, aussi proche que possible de la perfection, même si les goûts personnels peuvent faire pencher la balance d'un côté ou de l'autre. Personnellement, je donnerai un

 

Alors que Kowa propose un système de mise au point par double molette et un zoom conventionnel, Swarovski fait confiance à sa large bague de mise au point habituelle qui, sur ce modèle, jouxte la bague de réglage du zoom. Cette position du zoom est un avantage lorsque l'adaptateur de digiscopie est en place, mais peut parfois être agaçante sur le terrain, quand on se trompe de bague...

 

 

Léger avantage à la Kowa TSN 883 sur ce point 

 

PERFORMANCES OPTIQUES

 

 

88mm chez Kowa pour 95 mm chez Swarovski. On est parmi les instruments les plus lumineux du marché.

La première remarque est que le zoom Swarovski est un 30-70, alors que celui de Kowa est un 25-60. Pour comparer des choses comparables, il faut bien entendu se placer au même facteur de grossissement sur les deux instruments. 

Commençons donc à 30 x.  

 

Superbe image dans les deux cas, avec un rendu très légèrement plus chaud chez Kowa. Il n'est guère possible de faire une différence en matière de définition car, si elle existe, elle dépasse sans doute les capacités de l'oeil humain, ou en tous cas du mien ! Par contre, l'image Kowa paraît un peu plus brillante et le champ du zoom est plus large que celui de l'autrichienne. En lumière de face, la japonaise prend quelques points : alors que l'image de l'ATX 95 devient légèrement laiteuse, celle de la TSN 883 reste absolument parfaite.

 

En se plaçant à 40x, la situation n'évolue guère. Si les concurrentes font quasiment jeu égal en lumière de dos et latérale, Kowa marque quelques points dès que la lumière est de face et conserve évidemment son avantage en largeur de champ.

A 60x, la luminosité supérieure de la Swarovski (95 mm au lieu de 88 mm) commence à se signaler et l'image de la TSN 883 est un peu plus terne. A noter qu' au-delà des 60x, l'image Swarovski perd aussi de sa brillance, ce qui est pure logique et ne peut être considéré comme une faiblesse.

 

Au bord extrême du champ, l'image de la TSN 883 marque une timide déformation "en diabolo" alors que, grâce à son aplanisseur de champ, l'ATX 95 conserve une image parfaitement plate. Mais, s'il existe bel et bien,  il faut avouer que l'avantage n'a guère d'impact en conditions normales d'observation, car il faut se "tordre l'oeil" pour aller le trouver.

 

En ce qui concerne l'aberration chromatique, on a beau la chercher et la traquer, on n'en trouve pas trace, ni avec l'une ni avec l'autre. Les deux instruments se prêteront donc très bien à la digiscopie (les deux marques proposent d'ailleurs d'excellents accessoires). Si le champ plus large de la TSN 883 sera avantage, le caractère pratique des accessoires de digiscopie Swarovski donnent à la marque une incontestable avance dans le domaine.

 

En conclusion, nous avons ici affaire à deux super-vedettes ! Malgré la suprême qualité de l'ATX95, il faut admettre que Kowa a fait un superbe travail sur le plan optique avec sa TSN 883, notamment grâce à un zoom exceptionnel en largeur de champ et une meilleure prestation en lumière frontale.

 

Léger avantage à la Kowa TSN 883 sur ce point 

 

RAPPORT PERFORMANCES / PRIX

 

Parler de rapport performances-prix à ce niveau économique est plutôt gênant. La Kowa TSN 883 est très chère et le prix de la Swarovski ATX 95 est presque surréaliste...

En a -t-on pour son argent ? Chacun jugera mais une chose est certaine, ces instruments sont fabuleux et aucune marque plus raisonnable en prix ne peut vraiment les concurrencer en termes de qualités optiques et de fabrication.

 

Laquelle est la mieux placée dans ce dernier round ? C'est en fait une question de priorités personnelles. Celui qui voyage beaucoup et celui pour qui la digiscopie est prioritaire a sans doute avantage à regarder du côté de Swarovski. Mais pour l'observation, la Kowa, avec un prix légèrement plus doux, a des atouts forts, notamment du côté optique et elle reste un des meilleurs instruments pour la digiscopie..

 

Bref, on a ici les plus grandes stars, mais dans un registre légèrement différent et je préfère donc déclarer le

 

Jeu égal sur ce point 

 

L' ATX 95 de Swarovski profite d'un magnifique système modulaire (module objectif + module oculaire) et les accessoires de digiscopie de la marque sont les meilleurs.  En optique pure, cependant, la Kowa TSN 883 marque quelques points, notamment grâce à son exceptionnel zoom 25-60 à large champ.

 

RESUME

 

(+)

marque un faible avantage

+

 marque un avantage

++

marque un avantage important

(-)

 marque un faible désavantage

-

marque un désavantage

--

marque un désavantage important

=

marque un niveau équivalent

Rq : un « désavantage » ne signifie d’aucune manière une performance faible, mais seulement que l’autre modèle est supérieur !

 

Critères

KOWA Prominar TSN 883 + zoom 25-60

SWAROVSKI ATX 95 + zoom 30-70

Poids et dimensions

+

-

Agrément général à l’usage

(+)

(-)

Zoom à 30 x (luminosité, piqué, homogénéité)

+

-

Zoom à 40 x (luminosité, piqué, homogénéité)

+

-

Zoom à 60 x (luminosité, piqué, homogénéité)

(-)

(+)

Champ de vision

+

-

Distance de mise au point minimale

(-)

(+)

Maîtrise du chromatisme

=

=

Rapport performances / prix

=

=

 

NB : ces résultats proviennent d’essais comparatifs et d’avis personnels. Ils ne s’inspirent pas d’autres études réalisées sur le sujet. Ils sont évidemment subjectifs même s’ils s’appuient sur une longue expérience en matière d’utilisation de matériel optique.