ESPACE CONSEILS-TECHNIQUE

Retour au chapitre

 

 VORTEX Razor HD 85 contre   KOWA Prominar TSN 883

Depuis plusieurs années déjà, Vortex a gagné ses galons, non seulement dans son home market américain, mais aussi en Europe et partout dans le monde. En particulier, sa longue-vue de haut de gamme Vortex Razor HD s'est taillé une belle réputation.

 

Kowa, de son côté, plane parmi les cîmes avec son modèle TSN 883 qui occupe une place de choix sur le podium des meilleures longues-vues du moment.

 

Il était donc intéressant de placer l'américaine face à ce que la concurrence a  de plus costaud à proposer, avec un large diamètre.

La Kowa TSN 883 utilisée pour ces photos porte l'oculaire 30x wide. La Vortex Razor HD 85 est équipé d'un classique zoom 20-60. Nous en tiendrons compte pour la comparaison.

 

DIMENSIONS

 

Simplicité, qualité, sérieux sont les maîtres mots de la présentation de ces deux beaux objets qui se ressemblent tant qu'on a bien du mal à croire que Vortex n'ait pas louché du côté de Kowa en développant sa Razor HD... Kowa arbore son blason "made in Japan" alors que Vortex admet "made in China" et, de toute évidence n'a pas à en rougir. Vortex propose un diamètre de 85 mm alors que Kowa propose un 88 mm : on est donc dans la catégorie des longues-vues très lumineuses. Une construction moderne fait qu'elles sont toutes les deux compactes, en fait très proches en dimensions et en poids. Nous ,ne les séparerons pas sur ce point.

Jeu égal sur ce point .

AGREMENT A L’EMPLOI

 

Vortex a opté, tout comme Kowa et les autres marques de sommet de gamme à l'exception de Swarovski, pour l'excellent système de mise au point par un couple de molettes coaxiales assurant la map rapide et fine. C'est un gage d'efficacité et les concurrentes ne se départagent pas sur ce point.

Les deux instruments sont dépourvus d'habillage caoutchouc et c'est à la bonne housse corura, fournie d'office chez Vortex, que l'on confiera donc la protection contre les chocs.

 

Paresoleil extensible, collier de fixation rotatif, oeilleton rigide relevable, fixation de l'oculaire par bayonnette, étanchéité...tout cela est évidemment de série à ce niveau de prix.

 

Le zoom s'opère tout en douceur, la mise au point est souple et progressive, l'équilibre sur le trépied est parfait, la position de l'oeil se trouve naturellement, l'usage est simple et agréable... 

Vraiment pas grand chose à reprocher ici à ces deux très beaux instruments qui font

 

Jeu égal sur ce point.

Même système de mise au point double par molettes coaxiales chez l'américaine (made in China) et la japonaise. Les concurrentes montrent en fait une très grande similitude de construction.

 

PERFORMANCES OPTIQUES

 

 

88mm chez Kowa pour 85 mm chez Vortex. On est parmi les instruments les plus lumineux du marché.

Vortex propose son haut de gamme avec un classique zoom 20-60x alors que Kowa, en plus de " l'ancien" 20-60 propose un superbe 25-60 à champ large et lentilles XD (extra-basse dispersion). Ce zoom n'était pas disponible lors de l'essai, et c'est le 30x à large champ, toujours très à la page, qui équipe ici la japonaise.

 

Côté largeur de champ, l'écart est évidemment très important : il faut placer le zoom Vortex à 20x pour atteindre le champ du 30x Kowa ! Avec le superbe 25-60 japonais, l'écart serait resté important mais en comparant les 2 instruments équipés d'un 20-60, il eut été discret, la Vortex grapillant même un avantage marginal.On peut donc simplement déplorer que Vortex ne se soit pas orienté vers une formule de zoom plus moderne, avec un champ plus large, de type 25-50.

 

L'image est neutre, un peu chaude et très belle sur les deux concurrentes, mais la vedette japonaise garde sans problème sa suprématie. Définition, brillance, perturbations au bord, tout cela est un peu meilleur que chez la sino-américaine.

 

Le zoom 20-60 fait pourtant très bien son travail. Il n'y a aucune perte de qualité perceptible entre 20x et 40x. La chute à 50 x est discrète et les performances à 60x sont encore très honorables. On a donc ici ce qui peut être considéré comme un très bon zoom 20-60 classique, même s'il ne fait pas jeu égal avec les modernes 25-50 ou 25-60.

En contre-jour et lumières latérales, aucun effet perturbateur particulier n'est à signaler, mais une différence apparaît quant à la maîtrise du chromatisme.

Le triplet apochromatique de Vortex ne peut se mesurer réellement avec la lentille en CaF2 pur de Kowa. Si le chromatisme est bien tenu en laisse, il reste quand même un peu plus présent que sur la vedette japonaise. En digiscopie, ce sera perceptible.

 

Avantage à la Kowa TSN 883 sur ce point 

 

RAPPORT PERFORMANCES / PRIX

 

Le test bras de fer était évidemment éprouvant pour la Razor HD qui se vend quand même un millier d'euros moins cher que la TSN 883. Sans réelle surprise, la japonaise domine en optique à peu près en tous points, mais les résultats obtenus par la Vortex Razor HD n'en sont pas moins excellents.

En équipement et agrément à l'emploi, les deux rivales font jeu égal.

 

Celui qui cherche une très bonne longue-vue à prix encore raisonnable sera assurément satisfait par la Razor HD. Et celui qui veut le dernier carat en performances, quitte à payer le prix fort, devra aller voir du côté de Kowa.

 

A son niveau de prix, chacune des concurrentes fournit d'excellentes prestations. Une fois le haut de gamme atteint, chaque petite amélioration coûte très cher, ce qui justifie l'écart de prix observé. Je donnerai donc le

 

Jeu égal sur ce point 

 

Deux concurrentes qui ne jouent pas vraiment dans la même cour mais qui, chacune dans leur créneau, ont beaucoup de qualités à offrir.  

 

RESUME

 

(+)

marque un faible avantage

+

 marque un avantage

++

marque un avantage important

(-)

 marque un faible désavantage

-

marque un désavantage

--

marque un désavantage important

=

marque un niveau équivalent

Rq : un « désavantage » ne signifie d’aucune manière une performance faible, mais seulement que l’autre modèle est supérieur !

 

Critères

KOWA Prominar TSN 883

VORTEX RAZOR HD 20-60x85

Poids et dimensions

=

=

Agrément général à l’usage

=

=

Zoom à 20 x (luminosité, piqué, homogénéité)

(+)

(-)

Zoom à 40 x (luminosité, piqué, homogénéité)

(+)

(-)

Zoom à 60 x (luminosité, piqué, homogénéité)

(+)

(-)

Champ de vision

=

=

Distance de mise au point minimale

+

-

Maîtrise du chromatisme

+

-

Rapport performances / prix

=

=

 

NB : ces résultats proviennent d’essais comparatifs et d’avis personnels. Ils ne s’inspirent pas d’autres études réalisées sur le sujet. Ils sont évidemment subjectifs même s’ils s’appuient sur une longue expérience en matière d’utilisation de matériel optique.