Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Le coin bibliothèque

Les APN de digiscopie en 2017 : où en est-on ?

La digiscopie souffle ses 20 bougies, tout comme les appareils photos digitaux. En deux décennies, ceux-ci ont énormément évolué.
Si, dans les débuts, on lisait et entendait énormément de commentaires sur les APN les plus performants en digiscopie, c'est devenu aujourd'hui bien plus calme. Presque mort, en fait...
Les raisons sont doubles : d'une part, la tendance s'oriente fortement vers l'usage des smartphones en tant qu'appareils photos, et d'autre part, le marché des APN s'est effondré sous la concurrence des smarts et ne présente plus que de rares modèles adaptés à la digiscopie.
Cependant, celui ou celle qui recherche le résultat qualitatif en digiscopie ne se satisfera pas de ce que peut produire un smartphone, même si ceux-ci se sont nettement améliorés en la matière. Nous allons donc faire le point sur les APN disponibles en 2017 et qui sont compatibles avec la pratique de la digiscopie.

Rappel des principes de base

Voyez aussi le chapitre DIGISCOPIE

Si de moins en moins d'APN conviennent au digiscopeur, c'est parce que le marché court vers les zooms optiques énormes, ce que les smartphones ne peuvent pas faire. Or, il n'est pas possible de digiscoper valablement avec un APN possédant un zoom optique de plus de 4 ou 5 fois. Au-delà, le vignetage est important et irréductible. De ce fait, tous les bridges et les compacts à zooms puissants sont incompatibles avec la digiscopie.
Pour le reste, le fait de disposer d'un capteur le plus grand possible et d'un processeur donnant de bons résultats aux valeurs ISO élevées est favorable à la qualité du résultat.

Les compacts experts

 

La série Powershot G de Canon ne convenant pas pour notre usage en raison d'un vignetage insoluble, le seul compact expert qui reste en lice est le Sony RX100 dont il existe une série de générations. On peut dire qu'il est à l'heure actuelle le meilleur APN compact de digiscopie. Son capteur 1" et ses très bonnes performances jusque 1600 ISO garantissent d'excellents résultats.


Sony RX100 Mk IV : le roi de la digiscopie en 2017

Les compacts grand public

 

Parmi les compacts de qualité, la série des Canon Powershot S90 à S120 a longtemps fait la loi, mais ces modèles ne sont hélas plus commercialisés. Le Powershot N100 est l'héritier du S120 et reste un très bon choix pour les aficionados de Canon. Son capteur est de taille moyenne (1/1.7") et il se comporte bien jusque 800 ISO.
C'est la série Tough d'Olympus, avec les TG-3, TG-4, TG-5 qui reprend le flambeau et ces APN sont aujourd'hui considérés comme offrant de très bonnes performances en digiscopie pour un prix raisonnable. De plus, ils sont robustes et étanches, ce qui n'est pas inutiles pour les ornithos-baroudeurs. Leur capteur n'est pas grand (1/2.3") mais la qualité d'image reste très correcte jusque 800 ISO.


Les Tough d'Olympus : une gamme qui devient une référence pour la digiscopie

La solution économique

 

Les Nikon Coolpix S 32 ou S 33, conçus pour les enfants, robustes, étanches et simplissimes conviennent également et, si on ne peut pas leur demander de rivaliser avec un Sony RX 100, ils produisent quand même des résultats photographiques corrects. Le capteur est petit (1/3") et il vaudra mieux rester sous 400 ISO pour éviter une trop forte dégradation de l'image.


Le Nikon Coolpix S 33 : simple, robuste, économique et satisfaisant

Statu quo

 

Et voilà, le tour est bouclé... En fait la situation n'a plus évolué depuis quelques années et ce que je dis aujourd'hui répète largement ce que j'en disais en 2015.
De par sa structure ultra-plate, le smartphone pourra difficilement embarquer un zoom optique (mais il existe des modèles avec 2 objectifs de focales différentes). Or, le zoom numérique affecte négativement la qualité de la photo. De même, le capteur du smartphone sera petit, à nouveau
pour les besoins de compacité.
Il reste donc toujours bien une place pour l'APN compact en digiscopie, en tous cas pour les digiscopeurs qui recherchent la qualité dans leur travail.


Le smartphone est pratique mais il ne rivalise pas en qualité d'image

 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu