Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

News

;
;
;



 
 
 

30 mai 2016

Le point sur les APN compacts de digiscopie en 2016

Brève rétrospective

 

Née en Malaisie à la fin du 20ème siècle, la digiscopie est une technique consistant à prendre des photos à travers une longue-vue. Elle s'est développée et popularisée chez les ornithos dès les début du 21ème siècle avec la montée en puissance de la photographie digitale. Par leur simplicité et leur efficacité, des APN comme le Nikon Coolpix 4500, le Canon Powershot A95,le Fuji Finepix F30, le Sony Cybershot DSC W7 ont été à la base du succès énorme de la digiscopie.


Nikon Coolpix 4500 : l'ancêtre !

Mais il a fallu vite déchanter. La mode des zooms de plus en plus puissants a provoqué une réduction drastique des modèles d'appareils compatibles avec la digiscopie et les digiscopeurs ont commencé à se gratter la tête pour trouver des solutions... L'objectif plus large des bridges et compacts à gros zoom provoque en effet un insoluble problème de pourtour noir prononcé sur l'image : le vignetage.

L'arrivée des APN à format hybride, à la fois relativement compacts, permettant le changement d'objectif et offrant une qualité photographique élevée, a d'abord été interprétée comme l'avenir de la digiscopie, mais l'apparition très rapide de compacts experts, bien plus légers et dont les performances font jeu égal avec celles des hybrides ou presque, a fait de ce succès un feu de paille.


Le smartphone : nouvelle vedette de la digiscopie

Aujourd'hui, c'est l'explosion des smartphones qui semble devoir tirer les marrons du feu. Très légers, de plus en plus efficaces en photo et permettant la diffusion instantanée des clichés, ils se sont installés comme un outil incontournable pour les digiscopeurs. Les accessoiristes l'ont compris et on voit fleurir les adaptateurs de digiscopie pour smartphones.
Voyez aussi notre article sur l'évolution de la digiscopie en 2015.

Les APN de digiscopie vivent toujours

 

Bien évidemment, au-delà de leur caractère ultra-pratique, les smartphones ne peuvent rivaliser en qualité photo avec ce que font les bons APN. Les digiscopeurs qui cherchent la qualité sont donc  toujours à l'affût des modèles d'APN compacts qui leur donneront les meilleurs résultats.
Rappelons les caractéristiques essentielles d'un APN compact performant en digiscopie:

  • un petit zoom de 5 x maximum. Au delà, en effet, le diamètre de l'objectif provoque un fort vignetage qu'il est impossible d'éliminer

  • de bonnes performances à haute sensibilité (400 ISO au minimum). La longue-vue transmet peu de lumière à l'APN et, pour ne pas devoir travailler avec des vitesses d'obturation très lentes qui aboutissent à des flous de bougé, il faut pouvoir "pousser les ISO" sans trop affecter la qualité des images

  • un large écran avec une bonne définition, orientable de préférence. Tout le contrôle du cadrage se fera sur l'écran, sa qualité est donc importante et pouvoir l'incliner pour éliminer les reflets du soleil est un avantage intéressant

  • un mode "custom" où on peut pré-programmer toutes les conditions en liaison avec la pratique de la digiscopie (priorité ouverture, sensibilité ISO, niveau de zoom, correction d'exposition...) fait gagner un temps qui pourra être précieux.

Voyez aussi notre article sur les APN de digiscopie.


Canon Powershot N100 : très compact, pratique et performant


Sony RX100 IV un expert qui vaut son prix

Quels modèles en 2016 ?

 

Pour les plus exigeants en matière de qualité, plusieurs modèles de compacts experts sont compatibles avec la digiscopie.
Le Canon Powershot S120 rassemble de nombreux atouts avec sa compacité, ses performances et sa grande facilité d'emploi en digiscopie. Il est aujourd'hui épaulé par un cousin un peu moins coûteux et présentant les mêmes avantages : le Canon Powershot N100.
Canon propose aussi le modèle Powershot G9X (et le G7X), plus volumineux mais dont le capteur 1'' assure une grande qualité d'image.
La qualité d'image est aussi l'avantage du Sony RX100 (et modèles successifs II, III et IV) régulièrement cité comme le meilleur compact photographiquement parlant. Il est apprécié en digiscopie même si certains aspects ergonomiques sont parfois critiqués.


Olympus TG4 : pour digiscopier en plongée !

Parmi les modèles plus "grand public", Olympus propose le Tough TG4, mais son étanchéité en plongée n'est pas d'un grand secours en digiscopie... Quant à l'Olympus Stylus XZ 10, il est pénalisé par des performances photographiques modestes pour son prix.

Bonne nouvelle puisque les modèles ci-dessus ne sont quand même pas donnés, Nikon propose avec les Coolpix S32 et S33 des APN compacts ultra-simples, étanches et très économiques, conçus à l'origine pour les enfants en vacances, mais qui donnent en digiscopie des résultats acceptables si on n'est pas trop exigeant sur la qualité d'image (correcte quand même).


Nikon Coolpix S33 : un super-économique bienvenu

Bien entendu, rechercher en occasion des modèles légendaires comme un Sony Cybershot DSC W7 ou un Canon Powershot S100 ou S110 - quand même plus récents - reste une solution parfaitement valable. Le digiscopeur de 2016 n'est donc heureusement pas sans solution en ce qui concerne les APN !


L'UDCH Olivon : l'incontournable adaptateur pivotant avec déclencheur souple


L'USH Olivon rend la digiscopie avec un smartphone encore plus simple.

 
Retourner au contenu | Retourner au menu