Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Choisir et technique

Comment bien régler ses jumelles

L'écartement des oculaires

 

Si les réglages à effectuer sur une longue-vue se limitent à la mise au point, et éventuellement à la position de l'oeilleton (selon que l'on porte des lunettes ou non), c'est un peu plus complexe pour les jumelles. Il est essentiel que les oculaires viennent se positionner exactement face à chaque oeil, sans quoi l'image apparaîtra bordée de noir ou les images des 2 oculaires se chevaucheront, et l'observation sera très inconfortable. Repliez ou dépliez donc vos jumelles, alors qu'elles sont devant vos yeux, jusqu'à ce que l'image soit claire et entière, sans que vous deviez faire d'effort. Si vous prêtez vos jumelles, ou si vous les repliez pour les ranger, vous devrez refaire ce réglage simple chaque fois.

Le réglage de dioptrie

 

Vous n'avez peut-être pas la même vision aux deux yeux, et les fabricants de jumelles vous offrent la possibilité d'adaper le réglage pour chaque oeil. Sans cela, la vision vous paraîtrait floue d'un côté et l'observation serait inconfortable. Selon les modèles, le réglage de dioptrie s'opère sur un des oculaires ou par une molette proche de la molette de mise au point. Le mode d'emploi est assez simple : visez un objet à distance moyenne et faites une mise au point approximative, puis tournez la molette de réglage de dioptrie jusqu'à obtenir exactement le même rendu aux deux yeux. Perfectionnez la mise au point et corrigez à nouveau le réglage de dioptrie au besoin. Vous pouvez aussi fermer l'oeil correspondant à l'oculaire qui présente la molette de réglage de dioptrie. Faites une mise au point parfaite pour l'autre oeil. Fermez-le ensuite et ouvrez l'oeil qui était fermé. Actionnez la molette de réglage de dioptrie jusqu'à obtenir également une netteté parfaite à cet oeil.
 Observez alors la position indiquée par le repère de la molette et mémorisez-la pour gagner du temps lors d'un réglage ultérieur. Certains modèles possèdent un système de verrouillage du réglage de dioptrie.

 


Réglage de dioptrie à l'oculaire droit


Réglage de dioptrie près de la molette de mise au point

 

La mise au point

 

Assez bizarrement, bon nombre d'observateurs utilisent peu leur réglage de mise au point, préférant compenser par un effort oculaire... Ce n'est pas conseillé, surtout pour des observations prolongées. L'idéal, lors d'une promenade naturaliste, est de maintenir ses jumelles réglées pour une observation à distance moyenne (quelques dizaines de mètres). Cela permet de réagir en un éclair lorsque l'épervier passe en trombe. Si l'observation est de plus longue durée, effectuez toujours soigneusement le réglage de mise au point, pour obtenir une image parfaitement claire, sans faire d'effort de vision. Les jumelles de haut de gamme jouissent d'une profondeur de champ supérieure, ce qui limite le besoin de refaire la mise au point.

La position des oeilletons

 

Les jumelles possèdent, au niveau des oculaires, des oeilletons permettant de régler la distance entre l'oeil et la lentille (le dégagement oculaire). Différents systèmes à replier, repousser ou revisser existent. Si vous ne portez pas de lunettes, les oeilletons doivent être en position "haute". Si vous portez des lunettes, ils doivent être en position "basse" pour éviter que votre champ de vision ne soit réduit. Certains modèles possèdent des "crans" permettant un ou plusieurs réglages intermédiaires.

Les jumelles faussées

 

Si vous ne parvenez pas à obtenir une vision claire, si vous voyez 2 images légèrement décalées, c'est que vos jumelles sont faussées, ce qui veut dire que les prismes, à l'intérieur, ne sont plus parfaitement alignés, suite à une chute, un choc ou des vibrations. C'est le problème le plus souvent rencontré avec les jumelles. La seule possibilité est alors de les faire réparer par un spécialiste ou de les renvoyer en usine. Cette réparation ne sera pas forcément très coûteuse, mais il vaut mieux demander un devis. Utiliser de manière répétée des jumelles faussées peut provoquer une fatigue oculaire et des maux de tête.
Dans certains cas, le problème peut provenir d'un dysfonctioinnement du réglage de dioptrie, ce qui est aussi généralement réparable.

 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu