Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Comparatifs

Essais comparatifs longues-vues

Des essais comparatifs de longues-vues réalisés par divers spécialistes internationaux

Comparer pour bien choisir sa longue-vue

 

Pour choisir une longue-vue, il est intéressant de consulter un tableau comparatif et de lire les résultats de rapports d'essais. La plupart des tests comparatifs émanent des pays où l'ornithologie est une véritable institution : Amérique du Nord, Grande Bretagne...
Les modèles de longues-vues
évoluent, les marques renouvellent leur gamme et les essais comparatifs publiés vieillissent donc... Nous essayons de nous tenir informés des essais comparatifs fiables et les plus récents.

Remarques

  • Vous trouverez dans ces comparatifs de longues-vues des affirmations divergentes. Ce qu'un comparatif trouve supérieur, l'autre le trouve inférieur... La raison est simplement que les modèles modernes ont des performances tellement proches çà niveau de prix similaire que leur évaluation dépend largement des préférences personnelles. Tel essayeur sera plus sensible au design, tel autre à la légèreté, le troisième au dernier carat de mise au point rapprochée...

  • La plupart des essais comparatifs sont "sponsorisés" par l'une ou l'autre marque qui attend évidemment que ses modèles sortent en tête. Généralement, l'organisme qui a réalisé les essais cite ses sponsors, ou en tout cas laisse deviner la situation.

  • Généralement, les comparatifs ne prennent pas en compte des aspects tels que garantie, service après-vente, robustesse. Or, ce sont aussi des points de première importance !

Comparatif longues-vues Petersen's Hunting, USA, 2013

 

Le site de chasse et de tir sportif américain Petersen's Hunting a réalisé en 2013 un essai détaillé d'une série de 14 longues-vues de haut de gamme disponibles sur le marché  américain. Cet essai s'est concentré sur la définition d'image à fort grossissement et à grande distance, critique pour le tireur voulant visionner ses résultats. Hélas, les conditions de test ne sont pas du tout décrites et le modèle précis essayé n'est pas toujours cité. Certains sont équipés de zooms 20-60, d'autres d'un 25-50 et c'est peut-être un 30-70 pour la Swarovski ATX, ce qui peut influencer les résultats à grande distance. Ce manque de précision est donc dommageable.

D'autres facteurs importants pour le naturaliste mais moins pour le tireur sportif
, comme la largeur de champ ou le poids de l'instrument ne sont pas abordés. Certains commentaires sont surprenants. Ainsi, la Kowa TSN 883 perd quelques points parce que "du fait de la résolution impressionnante, l'effet mirage d'une journée chaude a fortement perturbé la qualité perçue à longue distance". Trop bonne, en quelque sorte !

Les résultats sont cependant intéressants, même s'ils n'apportent pas de surprise réelle. Sont présentés ci-dessus les bulletins détaillés des modèles ayant obtenu au moins 80%, et on y retrouve évidemment les vedettes connues de Swarovski, Leica, Kowa, Zeiss... Le modèle le plus coûteux est la Nikon EDG VR 85 avec dispositif électronique de réduction des vibrations (VR).

Il faut en retenir que le peloton suivant la Swarovski ATX est particulièrement compact (il ne faut évidemment pas se focaliser sur un ou deux points d'écart au bilan global). La surprise relative est l'apparition parmi les vedettes de la Meopta Meostar S2. Meopta est une marque tchèque réputée dans le monde du tir et de la chasse pour ses lunettes de visée mais qui n'atteint pas la réputation des plus grands noms chez les naturalistes.

Comparatif longues-vues Birder's world (USA), 2010

 

Les instruments ont été comparés par 24 observateurs chevronnés ou débutants (50/50) quant à leurs qualités optiques et leur agrément à l'usage, dans des conditions réelles d'utilisation. La brillance et la définition de l'image, la netteté au bord, la largeur et la profondeur de champ, les détails dans les zones sombres et l'absence d'aberration chromatique ont été évalués. La taille, la facilité de mise au point, le dégagement ocuilaire, l'agrément des oeilletons, la facilité pour les porteurs de lunettes ont aussi été comparés, ainsi que l'aspect général des instruments. Les notes sont données de 1 à 5, échelle croissante.



Commentaires
Un essai très intéressant et complet, reprenant les principaux modèles du marché. On peut cependant lui reprocher de mettre sur un pied d'égalité des paramètres comme le "design", hautement subjectif, avec la qualité optique ou l'agrément d'emploi, éléments-clés, pour calculer la note globale.

Comparatif longues-vues Bird Watcher's Digest (USA), 2009

 

Un essai conduit sur une période de plus d'un mois et impliquant un nombre important d'essayeurs. Un ensemble de critères sont évalués, dont la qualité de résolution ("piqué"), la qualité d'image générale et l'ergonomie. Ces deux derniers aspects restent subjectifs, comme le soulignent les essayeurs, alors que le premier a été mesuré selon une procédure officielle de l'US Air Force. Scores sur 5.
Un essai très intéressant, même si l'interprétation à la décimale près reste évidemment discutable. Je reprends ici les modèles disponibles sur le marché européen.



Commentaires
Selon les essayeurs, il fut extrêmement difficile de différencier les 5 premiers modèles du test tant leurs qualités sont proches et élevées.
C'est la largeur de champ supérieure qui vaut aux instruments équipés d'un zoom 25-50 d'occuper les deux premières places en "qualité d'image". Quant à la victoire de Swarovski pour l'ergonomie, elle vient du fait que l'instrument a été jugé "le plus beau de tous" et que la précision de sa large bague de mise au point a été vantée ... alors que c'est pour certains la principale faiblesse
du modèle ! On a un peu l'impression qu'il a fallu trouver "quelque chose" pour que chacun des trois grands remporte une palme...

 
Retourner au contenu | Retourner au menu