Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

News

;
;
;



21 mars 2017

DIGIBINNING, PHONEBINNING, vous connaissez ?

2ème EPISODE : en pratique

Si on veut éviter les photos floues et les vidéos qui dansent et donnent le mal de mer, il faudra absolument stabiliser le système de prise de vues. Avec une longue-vue, le problème ne se pose pas puisqu'elle est sur trépied, mais il conviendra d'y penser sérieusement pour les jumelles.

Le besoin de stabilité

Il faut équiper les jumelles d'un adaptateur pour trépied, métallique de préférence, accessoire qui coûte une dizaine d'euros et qui se place ou s'enlève sans difficulté. Grâce à cela, on peut les installer facilement sur un petit trépied alu de photographe amateur qui coûte une 30aine d'EUR. Compact et léger, il se glissera dans le sac à dos. On peut aussi aller vers un mini-trépied de table qu'on posera où ce sera possible, sur son sac à dos, sur un muret, une grosse branche... En autre version "light", on peut envisager un monopode, par exemple un monopode-bâton de marche qui fait d'une pierre deux coups. A nouveau, le budget est modique. Il faudra souvent s'appuyer contre un arbre, un mur, un compagnon... pour obtenir la stabilité souhaitable.
A noter qu'observer avec ses jumelles, une fois celles-ci stabilisées par un simple monopode, décuple la qualité des observations en permettant en voir des détails ignorés à mains levées.


Installer les jumelles sur trépied ou monopode grâce à un adaptateur est un des facteurs clés de la réussite

Installer le smartphone ou l'APN sur les jumelles

Cela se fait très simplement dans le cas du smartphone, grâce à l'adaptateur Olivon USH muni d'une cloche de diamètre adéquat (mesurer le diamètre extérieur des œilletons de ses jumelles). En un tour de main, l'équipement de phonebinning est prêt à l'emploi ! Grâce à l'œilleton resté libre, on peut régler le cadrage, faire la mise au point. Ensuite, un petit coup de zoom (le minimum) pour supprimer le vignetage, et clic-photo ou clic-vidéo !

Dans le cas d'un APN, il n'existe pas d'adaptateur compatible avec des jumelles. Le mieux est d'acheter un adaptateur Jackar 37 mm qui s'installe sur le pas de vis trépied, mais comme il est trop étroit pour beaucoup d'œilletons de jumelles, il faudra bricoler un peu. Achetez en magasin brico du tube PVC pour canalisation de 50 mm de diamètre et de la mousse adhésive.


Un APN équipé de l'adaptateur Jackar "bricolé" comme décrit dans le texte

Coupez une rondelle de 35mm de haut dans le tube PVC et, grâce à la mousse adhésive, rétrécissez le diamètre sur la moitié de sa hauteur, jusqu'à obtenir un bon emboîtement ferme sur le tube de 37 mm de diamètre de l'adaptateur Jackar. Il vous reste alors à rétrécir la moitié de la hauteur restante pour obtenir un bon emboîtement sur l'œilleton de vos jumelles. Le système devra pouvoir être mis en place sans forcer mais assez fermement pour ne pas glisser et tomber. Une fois l'APN installé sur l'oculaire des jumelles, tout se passe comme pour le smartphone.

Les résultats

La qualité des résultats, hors éventuels problèmes de stabilité et de mise au point, dépendra de l'optique des jumelles et des performances photographiques du smartphone ou de l'APN.
Un smartphone peut zoomer, mais c'est toujours au détriment de la définition de l'image puisqu'il s'agit de zoom numérique. Lui faire profiter du facteur de grossissement optique des jumelles (typiquement 8 ou 10x) est donc un très gros avantage. ll en va de même pour les petits APN munis d'un zoom 3-5x qui se voient transformés en super-télés grâce aux jumelles.

Quant aux jumelles, un modèle à verres ED est préférable car sa définition d'image est meilleure et parce qu'il élimine l'aberration chromatique, mais de bonnes jumelles "normales" feront correctement le travail, du moins si elles sont assez lumineuses.


Digibinning en action !

Mieux vaut ne pas utiliser pour le phonebinning des compactes de type 8x25 ou similaire, car elles ne fournissent pas assez de lumière au smartphone (ou à l'APN), ce qui se traduira par des photos médiocres ou bougées. Les modèles 8x42, 10x42 ou 10x50 sont préférables.
De toute évidence, on ne rivalisera pas avec un téléobjectif à 5 ou 10.000 EUR, mais on pourra s'amuser à capter des souvenirs valables de ses observations, sans s'être ruiné et sans se défoncer les épaules avec le poids de son matériel.


De jolis souvenir grâce au phonebinning / digibinning

 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu